Les Ateliers d’art sacré 1919-1947 : rêves et réalités d’une ambition collective

Ouvrage dirigé par Isabelle Saint-Martin et Fabienne de Stahl

Présentation et débat
en présence des auteurs
avec Jean-François Luneau
Conservateur général du patrimoine
Centre André Chastel

Vendredi 8 décembre à 18h
INHA -Salle Vasari –
2 rue Vivienne  – 75002 Paris

 

Au lendemain de la Première Guerre mondiale, Maurice Denis et George Desvallières fondent les Ateliers d’art sacré avec l’espoir de profiter de la Reconstruction pour en finir avec l’art saint-sulpicien et donner leur chance à de jeunes artistes réunis par leur engagement chrétien. D’autres groupes de catholiques, lecteurs des écrits de Jacques Maritain, ont partagé ce rêve, mais les Ateliers joignent à la formation artistique un enseignement théologique et la participation active aux chantiers où se retrouvent maîtres et élèves.
Cerner les contours de cette ambition collective, sa portée comme ses limites, préciser l’importance effective des commandes, la diversité des arts impliqués, la place des femmes parmi les élèves, ainsi que la dimension internationale du projet, permet de mesurer, un siècle après sa création, l’originalité de l’entreprise. Elle éclaire l’évolution des relations entre l’art et l’Église à la veille des bouleversements de la seconde moitié du XXe siècle.

Les Ateliers d’art sacré sont une section de la Société de SaintJean pour le développement de lart chrétien, qui s’appelait à l’origine la Confrérie de Saint-Jean l’Évangéliste, fondée en 1839 par Henri Lacordaire, restaurateur en France de l’Ordre des Prêcheurs.
Les archives de la Société de Saint-Jean sont conservées à la Bibliothèque du Saulchoir où elles sont consultables sur rendez-vous.



Citer ce billet
Isabelle Séruzier (2023, 28 novembre). Les Ateliers d’art sacré 1919-1947 : rêves et réalités d’une ambition collective. Bibliothèque du Saulchoir. Consulté le 14 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/m00i

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.