Le père Didon, dominicain, inspirateur des jeux olympiques

L’Institut de recherche pour l’étude des religions organise le mercredi 15 mai 2024, de 18h à 20h, Salle Sertillanges (20 rue des Tanneries, Paris 13e, Métro Glacière, bus 21), une rencontre autour du livre d’Yvon TranvouezPlus vite, plus haut, plus fort. Le père Didon, inspirateur des Jeux olympiques (Cerf, 2024).

Présentation: “«Plus vite, plus haut, plus fort» : la devise des Jeux olympiques, c’est au père Henri Didon qu’on la doit.
Le dominicain l’imagine, en mars 1891, pour l’Association de sports athlétiques qu’il vient de fonder. Le jeune Pierre de Coubertin, qui lui a suggéré cette création, reprend la formule à l’occasion du premier Congrès international olympique réuni à Paris. C’est ainsi que celui qui est un prédicateur renommé va rester dans l’histoire. Son attention au sport s’inscrit dans la logique d’une vie dominée par la volonté de réconcilier le catholicisme et la société moderne.
Libéral, républicain et démocrate, attentif aux nouvelles méthodes d’éducation, curieux de littérature et passionné de science, auteur d’une vie de Jésus qui fut un grand succès de librairie et d’une correspondance avec des femmes modernes et brillantes, le père Didon est le témoin passionnant des mutations et des tensions qui ont ébranlé le catholicisme français dans la deuxième moitié du XIXe siècle. ” (présentation de l’éditeur).
 
Cette séance associera Martin Dumont (IRER-Sorbonne Université), le fr. Augustin Laffay, o.p. (AGOP-Comité pontifical des sciences historiques) et Yvon Tranvouez (CRBC-univ. Brest).
Un temps de libre discussion entre l’assistance et les conférenciers aura lieu à l’issue des interventions.

Vous êtes cordialement invités à assister à cette rencontre. L’accès est gratuit et ouvert à toute personne intéressée, il vous est donc possible de transmettre autour de vous cette invitation. En raison des normes d’accès au bâtiment, l’inscription est obligatoire. Il sera par ailleurs possible de suivre la rencontre à distance, par Zoom (lien communiqué sur demande)martin.dumont@sorbonne-universite.fr

Bien cordialement,
Martin Dumont
Secrétaire général de l’IRER
 

“Et Didon créa la devise des Jeux Olympiques” ou l’histoire oubliée des Jeux Olympiques du Rondeau, Grenoble 1832-1952 / Alain Arvin-Bérod ; préface de Jack Daumet.

Ouvrage consultable à la bibliothèque du Saulchoir



Citer ce billet
Isabelle Séruzier (2024, 14 mai). Le père Didon, dominicain, inspirateur des jeux olympiques. Bibliothèque du Saulchoir. Consulté le 14 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/11o05

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.