« Nature, singularité et devenir de la personne humaine chez Thomas d’Aquin » par Edouard Wéber

Présentation de l’ouvrage par un de nos lecteurs :

« Le père Edouard Wéber avait proposé, il y a quelques années de cela, un ouvrage d’importance portant sur l’anthropologie et la noétique thomasiennes, La personne humaine au XIIIe siècle ; il y attestait des efforts consentis par Thomas pour se dégager des apories d’une anthropologie dualiste et ainsi développer une conception unitaire de l’être humain. Sa présente étude, Nature, singularité et devenir de la personne humaine chez Thomas d’Aquin, publiée par les éditions Vrin permet à son auteur d’approfondir l’un des aspects de la réflexion philosophique et théologique du XIIIe siècle – la nature de l’homme – en retrouvant l’opposition thomasienne à la thèse d’un intellect unique pour tous. Elle montre comment, en définitive, Thomas d’Aquin assume en l’interprétant l’enseignement de Bernard de Clairvaux quant à la coopération du libre arbitre humain et de la grâce divine ».


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.