“Précieux souvenirs” histoire de l’imagerie de dévotion en Europe colloque international Paris 21-22 novembre 2019

Organisé par la Bibliothèque du Saulchoir
en partenariat avec l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres

sous la direction de Dominique Lerch
(Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines),
avec la collaboration de Nicole Bériou, membre de l’Institut,
Joseph de Almeida Monteiro (Bibliothèque du Saulchoir),
Aline Debert † (CNRS), Kristina Mitalaité (LEM, CNRS, Paris),
Claire Rousseau (Centre André Chastel, Paris),

Isabelle Séruzier (Bibliothèque du Saulchoir)

Avec le soutien de l’Association des Amis de la bibliothèque du Saulchoir et de la Fondation Simone et Cino Del Duca

Programme du colloque

Bulletin d’inscription

Dépliant imprimable en recto-verso pour diffusion

Le Saulchoir s’est établi progressivement comme point de passage obligé pour l’étude des différents objets de dévotion. La connaissance des chemins de croix portatifs ou des chapelets a pu bénéficier ainsi d’un corpus documentaire majeur. Initiée par le frère Serge Bonnet o.p., mise en valeur par le frère Michel Albaric o.p., avec l’aide notamment de Marie Mercier, la collection des images de dévotion compte plus de 200 000 pièces classées. Ainsi tel éditeur d’imagerie populaire en Alsace, après avoir racheté une maison d’édition parisienne (Dopter), n’est connu pour ses images de dévotion que par les 52 images présentes dans cette collection.

Des fichiers par éditeur permettent d’avoir une piste solide sur la production de firmes commerciales de premier plan à peine étudiée.

L’organisation de la source en corpus invite à creuser maintes questions : sur le rôle d’Anvers, d’Augsbourg puis de Paris, sur les illustrateurs (l’image fut un débouché en France pour Azambre, les Nazaréens ou Bouguereau), sur les sujets traités et les copies d’œuvres d’art (notamment par l’Art catholique), sur les lettres ou citations qui donnent une idée des auteurs dont la réputation est consacrée.

Si cette collection a suscité en France des rencontres nationales et internationales d’un intérêt indiscutable, elle n’est pas suffisamment mise en valeur. Par ailleurs, si le domaine de l’image de dévotion est défriché, surtout depuis 1930 avec l’ouvrage pionnier d’Adolf Spamer, Das  kleine Andachtsbild (non traduit), et plus tard l’exposition à la SEITA, Un siècle d’images de piété en 1984, avec la préface d’un acteur majeur de la recherche Jean-Pierre Seguin, ou la thèse de Jean Pirotte pour le Namurois en 1987, il n’a pas fait l’objet de rencontres internationales permettant un bilan et ouvrant des pistes de recherches à l’exemple des rencontres de Piombino en Italie.

Le colloque que nous organisons voudrait commencer à combler cette lacune en réunissant des chercheurs européens spécialistes de ces questions. Une large place sera également accordée aux collectionneurs.

Carnet de la bibliothèque du Saulchoir (province dominicaine de France)